Cette rubrique, enrichie par les membres d'AUDDAS, permet de partager vos conseils, retours d'expériences, liens spécifiques à la poursuite de la carrière des docteurs, en particulier après une thèse en astrophysique.

Certains tuyaux ont été testés et approuvés. D'autres non. N'hésitez pas à partager votre propre retour d'expérience !

Conseils généraux

Importance du réseautage

75% des postes vacants sont pourvus par le bouche à oreille, sans publication d'une annonce. Il est donc fondamental de cultiver votre réseau !

Pour cela, ne pas hésiter à parler autour de soi : éventuellement, se balader toujours avec un mini-CV (ou juste une carte de visite éventuellement améliorée), être toujours prêt à discuter de ce que l'on sait faire (pour savoir ce que l'on sait faire, voir plus loin, "bilan des compétences") et de ce que l'on recherche (c'est-à-dire avoir bien réfléchi au discours que l'on va avoir).

Réseaux sociaux

Un autre moyen à explorer : les contacts sur les réseaux sociaux, comme linkedin (international) et viadeo (plus franco français, plus limité aussi : il faut plus vite payer pour avoir accès à certaines fonctionnalités). L'ANDès (Association Nationale des Docteurs) recommande d'ajouter ", PhD" après son nom sur Linkedin et "Dr." sur Viadeo.

Vous pouvez vous abonner aux groupes qui concernent vos compétences, et d'autre part, contacter des personnes dans des entreprises qui vous intéressent. ca peut passer par un mail, une proposition de rencontre, un déjeuner... Sur Facebook, vous pouvez vous inscrire au groupe "Jobs for astronomers" (https://www.facebook.com/groups/158795700924588) où vous pourrez trouver des discussion et des offres d'emplois, plutôt orientées vers une carrière en dehors du monde académique.

"Post doc", "Postdoctorant" : des termes qui nuisent à la valorisation des docteurs !

Message de l'ANDès : (cf. http://www.linkedin.com/groupItem?view=&gid=103050&type=member&item=225965408&qid=4fa726f2-fe3f-489f-ba83-7a5a426df8ea&trk=group_items_see_more-0-b-cmr). En parcourant les profils des docteurs qui rejoignent la CFD, l'ANDès constate que les docteurs chercheurs utilisent fréquemment les termes de "Post doc" ou "Postdoctorant" pour désigner leur situation professionnelle. Il est bon de rappeler que "Post doc" n'est pas une occupation professionnelle. Les docteurs se désignant par l'un de ces termes occupe un emploi bien déterminé : ils sont chercheurs. Pourquoi ne pas le mentionner clairement ?

Le terme "post doc" sert simplement à refléter le fait que le chercheur est recruté sur un contrat de travail à durée déterminée. La recherche est, semble-t-il, le seul secteur professionnel où le nom du poste change en fonction de la nature du contrat. Qu'il/elle soit en CDD ou en CDI, on ne change pas l'intitulé de poste d'un/une «assistante de direction », « ingénieur », « chef de projet », «consultant », etc. Dans la recherche, un chercheur en CDD se désignera (ou sera désigné) comme « chercheur postdoctoral », « postdoc », «chercheur non statutaire » etc. Ce jargon qui n'a pas lieu d'être (un directeur de laboratoire est lui aussi en « post-doctorat » !) entretient une confusion dans l’esprit du monde « non académique », confusion qui est bien peu profitable aux docteurs.

La dérive actuelle consiste de plus à justifier le "post doctorat" comme une période de formation complémentaire du docteur pour faire de lui un "chercheur certifié". Le vocabulaire employé évolue et l'ANDès s'inquiète de l'utilisation de plus en plus courante de termes comme "stage post doctoral" ou "études post doctorales". Certaines universités ont même mis en place des "Diplômes post doctoraux" ! Le doctorat est la certification qui fait du doctorant, chercheur en formation, un docteur, c'est à dire un chercheur pleinement compétent. Faire croire que le docteur nécessite une sorte de formation complémentaire pour être reconnu comme un chercheur, c'est affirmer que les docteurs ont été mal formés ou sont, en fait, incompétents. Une telle situation jette le discrédit sur l'ensemble des docteurs et nuit fortement à leur reconnaissance. L'ANDès souhaite ainsi réaffirmer ses positions sur ces questions. Le docteur est un professionnel de la recherche reconnu comme pleinement compétent suite à l'obtention de son titre. Les emplois de chercheurs contractuels ne constituent en aucun cas une période de formation mais une période d'expérience professionnelle.

L'ANDès invite ainsi l'ensemble des docteurs exerçant le métier de chercheur à ne pas utiliser les termes "post doc" ou "post doctorant" mais à bien mentionner le fait qu'ils sont "Chercheur" ou éventuellement "Enseignant -chercheur" sur leurs profils LinkedIn. Il en va de l'image des docteurs et de leur valorisation ! L'ANDès